Arlequin, Scaramouche et Colombin…

Vous l’avez tous compris, je ne vais pas vous parler ici de la Comédia Del Arte (à laquelle, il faut bien l’admettre, je n’y connais pas grand chose), mais de la technique dite, “du colombin“…

Dans ce cas-ci, on prend un petit morceau de terre que l’on roule en “boudins”, plus ou moins gros et allongé selon la taille de la pièce à réaliser.

Il suffira, en suite, de positionner ces boudins de terre en leur faisant prendre la forme de l’objet que l’on veut réaliser puis de les souder les uns aux autres. Ainsi, l’on peut élargir ou rétrécir à volonté. Enfin, il faudra (ou pas, selon ce que l’on veut) lisser l’ensemble afin d’obtenir une pièce d’aspect régulier.

Cette technique est un peu longue, mais reste plus abordable que celle du tour et permet de réaliser de grosses (voir très grosses) pièces sans trop de difficulté. Et comme dit mon mari “si le petit kirikou y arrive…

J’ai testé avec du grès chamoté émaillé et voici le résultat…

N’y voyez pas un objet de forme “douteuse” (comme mon mari et tous les copains qui l’aperçoivent) mais qu’un pot (même si on ne peut rien y mettre, puisque l’ouverture est très petite) destiné à une décoration d’extérieure…

2 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *